Entretien de pompe à chaleur : quels sont les obligations ?

pompe à chaleur

De plus en plus prisée en France, la pompe à chaleur regorge d’avantages. Elle est à la fois économique et écologique. Ce mode de chauffage réduit de manière significative les déchets émis dans l’atmosphère et la consommation d’énergie. Pour préserver sa performance sur le long terme, la pompe à chaleur nécessite toutefois un entretien spécifique.

Principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur

Performant et économe, la pompe à chaleur (PAC) est à la fois un système de chauffage et une solution de rafraîchissement. Elle utilise des énergies renouvelables pour fonctionner. Le dispositif assure le chauffage et la climatisation d’un bâtiment. Cet équipement issu du secteur génie climatique est plus propre que la chaudière à gaz. Il ne fonctionne pas avec de l’énergie fossile. Le système nécessite cependant de l’électricité. La PAC se décline en deux types, à savoir le modèle géothermique et la gamme aérothermique. La puissance de chauffage nécessaire dépend du logement. Selon le cas, l’équipement peut être combiné avec un système de chauffage solaire. Un entretien régulier est obligatoire afin de conserver les qualités du dispositif. Trouvez plus d’informations sur l’entreprise pompe à chaleur sur www.ocellis-energies.fr.

Imposé par la loi, l’entretien d’une PAC pourvoit de nombreux avantages pour le propriétaire. Il permet de bien profiter des performances énergétiques de l’appareil. Grâce à la maintenance, vous pouvez optimiser la durée de vie de l’équipement et limiter les risques de pannes potentielles. Le choix d’une PAC évite la surconsommation énergétique. Chaque modèle bénéficie d’une technologie spécifique. Le système a un mécanisme sophistiqué qui requiert l’intervention d’un spécialiste lors de l’entretien.

L’entretien d’une pompe à chaleur, une obligation légale

L’entretien d’une PAC par une entreprise d’entretien pompe à chaleur est exigé par la loi. Il permet de préserver la performance de l’appareil et de prévenir les éventuelles pannes. Depuis 2010, un contrôle annuel d’étanchéité est rendu obligatoire par la loi pour les appareils qui utilisent des fluides frigorigènes Hydro Fluoro Carbures HCFC ou HFC. Ces fluides sont en effet composés de chlore, de fluor et d’hydrogène de carbone. Les systèmes assurent le chauffage de l’intérieur de l’habitation grâce aux PAC aérothermiques. Les dispositifs avec plus de 2 kg de fluide HCFC R410 et plus de 7,4 kg de fluide HFC R32 sont soumis au contrôle obligatoire. Mettez l’appareil à l’abri du vent et de la pluie au long de l’année pour retenir ses capacités. En cas d’arrêt prolongé, couvrez-le.

L’obligation d’entretien de PAC tous les deux ans est rendue officielle depuis 2020. Elle est stipulée par un décret. Celui-ci prévoit deux types de maintenance en fonction de l’appareil, à savoir les dispositifs de puissance entre 4 kW et 70 kW et les PAC supérieures à 70 kW. Les systèmes uniquement dédiés à la production d’eau chaude sanitaire sont mis à l’écart de cette obligation d’entretien.

Quand entretenir sa pompe à chaleur ?

Le recours à une entreprise d’installation de pompe à chaleur est conseillé pour bénéficier d’une mise en œuvre fiable et sécurisée. Pour conserver la performance du système, les professionnels recommandent de procéder à un entretien annuel. Si la PAC est dédié à la production de chauffage, ils conseillent de prévoir la maintenance en saison estivale, soit entre les mois de juin et septembre. Au cas où le dispositif sert à la fois de production d’eau chaude sanitaire et de chauffage de logement, il n’y a pas de période à privilégier. Selon l’utilisation de fluides frigorifiques HFC et HCFC et le modèle de l’appareil, l’entretien peut parfois s’avérer un peu plus spécifique. Certains équipements sont équipés de système de détection de fuite. Celui-ci émet une alerte en cas de nécessité d’entretien. N’attendez pas une situation d’urgence pour contacter un professionnel. Pour les PAC dotées de fluides frigorifiques HFC et HCFC, la fréquence de maintenance varie selon le cas : une inspection annuelle pour les modèles de 2 à 30 kg, un contrôle semestriel pour un dispositif de 30 à 300 kg et un entretien trimestriel pour un appareil au-delà de 300 kg.

Un contrat de maintenance ou une visite d’entretien ?

Valable pour un an, le contrat de maintenance est soumis à l’indice BT. Il permet au propriétaire de bénéficier d’au moins une visite annuelle. Le client et le spécialiste définissent en amont le nombre de visites. En tout cas, collaborez avec une équipe d’experts pour garantir la fiabilité des résultats. Selon l’utilisation du dispositif, l’unité extérieure et le lieu d’emplacement de l’appareil, des visites supplémentaires peuvent s’avérer nécessaires. En cas de problème d’installation comme un manque de performance, une fuite d’eau ou encore un fonctionnement anormal de la PAC, le professionnel intervient souvent dans un délai de 48 heures ouvrées suivant la déclaration de panne. Cette prestation est priorisée par les spécialistes. La visite d’entretien est moins chère que le contrat de maintenance. Elle ne comporte ni bilan de panne, ni réparation ni échange de pièces.

Pourquoi choisir une TV 4K ?
Ventiler son intérieur grâce au plafonnier ventilateur